Les dossiers du mois

Le tracking de marque : un outil à réinventer ?

Le tracking de marque : un outil à réinventer ?

Le brand tracking fait partie des dispositifs quasi-incontournables pour les marques. Mais il génère souvent une bonne dose d’insatisfaction, avec trop peu de pistes pour action au regard des budgets qui lui sont dédiés. « Vendre un tracking à un client, c’est le meilleur moyen de le perdre ! » avait même coutume de dire une star des études marketing.

Faut-il accepter cette fatalité ou repenser ces dispositifs ? Et si oui comment ? Selon quels grands principes et quels partis-pris ?

Nous vous proposons de découvrir les points de vue de Marie Annequin et Hélène Pavlidis (MetrixLab), Emmanuelle Exilie (Enov) et Michael Bendavid (Strategic Research)

Panels online, réseaux sociaux, téléphone,… : quels outils pour les études marketing aujourd’hui et demain ? (volet 2)

Panels online, réseaux sociaux, téléphone,… : quels outils pour les études marketing aujourd’hui et demain ? (volet 2)

Tous les professionnels des études le savent, choisir le bon outil est un enjeu majeur dans la réussite d’une investigation quantitative, une mauvaise option pouvant a contrario mener au désastre !

Panels online ? Téléphone ? Et quid des réseaux sociaux ?… Les arbitrages ne sont pas toujours évidents du fait des différents critères en prendre en compte : la capacité à toucher et représenter la cible, le mode d’interaction… le budget bien sûr !

Quels sont donc les avantages et inconvénients des solutions les plus utilisées aujourd’hui ? Quelles sont les guide-lines à suivre ? Et quelles sont enfin les évolutions possibles pour ces outils ?

Nous vous proposons une nouvelle série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Armelle Lefebvre (Ipsos), Guillaume David (MadeInVote) et Laurent Poggi (Callson)

Panels online, réseaux sociaux, téléphone,… : quelles sources pour les études aujourd’hui et demain ? (volet 1)

Panels online, réseaux sociaux, téléphone,… : quelles sources pour les études aujourd’hui et demain ? (volet 1)

Voilà un choix auquel les professionnels des études marketing sont systématiquement confrontés : quelle source utiliser, en particulier pour les investigations quantitatives ? La réponse varie selon les contextes des projets, mais aussi en fonction des évolutions de la technologie et de la société. Les panels on-line dominent aujourd’hui la scène face au téléphone, qui n’a peut-être pas dit son dernier mot. Et des solutions alternatives progressent, avec l’usage des réseaux sociaux…

Quel état des lieux peut-on faire ? Quelles sont les tendances les plus vraisemblables ? Et comment les market researchers peuvent en tirer le meilleur parti ?

Nous vous proposons une première série de points de vue pour alimenter cette réflexion, avec les interviews de Raphaël Clave (Dynata), Jérémy Lefebvre (Episto) et Alexis Bonis (B3TSI)

Quand les marques se cherchent une raison d’être…

Quand les marques se cherchent une raison d’être…

Il y a manifestement un engouement des marketeurs et des communicants pour ces chantiers visant à donner plus de sens aux marques dont ils ont la responsabilité. L’enjeu étant de définir plus spécifiquement la « Brand Purpose », ou la « Raison d’être » de la marque, qui sont les deux termes les plus souvent usités.

Cet intérêt n’est-il qu’un phénomène de « mode » ? ou bien se justifie-t-il au contraire par des évolutions profondes des règles du jeu pour les marques ? Si oui, quels sont les parti-pris les plus pertinents pour mener à bien ces chantiers ? Et quels sont à contrario les principaux pièges à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir les points de vue d’Arnaud Caré (Ipsos), Nicolas Riou et Cécile Batho (BrainValue), Céline Grégoire et Sylvie Lasoen (AddingLight). Ainsi que le témoignage d’Aude Mauclaire (Cassegrain)

Les études socio-culturelles servent-elles encore à quelque chose ? (volet 2)

Les études socio-culturelles servent-elles encore à quelque chose ? (volet 2)

C’est un fait, les études socio-culturelles passent assez souvent au second plan des priorités pour les équipes market-research ou consumer-insight des entreprises. Et il faut bien sûr voir derrière ce phénomène un besoin clair de leur part, celui de partager des éclairages aussi immédiatement actionnables que possible…

Mais n’y a-t-il pas un vrai risque pour les marques à sous-estimer l’importance de ce prisme, surtout par les temps qui courent ? Et n’existe-t-il pas des options permettant de renforcer l’opérationnalité de ces inputs, en visant l’efficacité avant tout ?

Nous vous proposons de découvrir, suite à notre premier volet, les points de vue de Dominique Suire (Stratégir), Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research), Inès Bizot et Ilana Dupeyron (June Marketing)

Les études socio-culturelles servent-elles encore à quelque chose ? (volet 1)

Les études socio-culturelles servent-elles encore à quelque chose ? (volet 1)

Les études socio-culturelles ont connu par le passé une sorte d’âge d’or, avec des segmentations aussi marquantes que les chemises à fleurs de son vulgarisateur le plus médiatique. Mais au fil du temps, elles ont perdu du terrain, les entreprises privilégiant des approches plus ad’hoc, visant à être plus opérationnelles.

Ce moindre engouement est-il imputable à une trop faible efficacité de ces outils ? Ces grilles de lecture ne méritent-elles pas au contraire de reprendre un peu plus de place ? Si oui pourquoi ? Et comment, selon quelles grandes options ?

Nous vous proposons de découvrir les interviews de Xavier Charpentier (FreeThinking), Rémy Oudghiri (SocioVision), Jean-François Levionnois (BVA) et Thibault Martinerie (Bouygues Immobilier)

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? La vision des décideurs marketing

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? La vision des décideurs marketing

Quel que soit le nom qu’on lui donne — Etudes marketing, Consumer Insight, Market Research, Connaissance Clients… —, voilà une fonction dont le devenir dans les entreprises soulève bien des interrogations. Va-t-elle s’étioler comme certains le prédisent, face à la concurrence de nouvelles options d’analyse des consommateurs ? Ou bien son rôle peut-il au contraire se transformer et se renforcer ? Quel est donc à ce sujet le point de vue des décideurs marketing ? Quelles sont leurs convictions ?

Suite à notre premier volet, nous vous proposons de découvrir les interviews d’Olivier Balima (Directeur Marché et Clients de LCL), Valérie Fohrer (CMO de Degrenne) et Simon Ilardi (Directeur Marketing Clients Fnac-Darty)

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 2)

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 2)

De jour en jour, l'après Covid-19 se confirme pour les entreprises et leurs équipes marketing comme étant une formidable énigme. Ou, au choix, comme un sacré casse-tête ! Mais l'inaction ou l'indécision ne sont guère envisageables, et la réflexion s'impose pour optimiser la pertinence des choix à entreprendre. Quelles sont donc les hypothèses les plus vraisemblables sur lesquelles travailler ? Quels sont les réflexes, les outils ou les démarches les plus judicieuses à adopter. Et, à contrario, quels sont les pièges à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet une nouvelle série de points de vue, avec les interviews de Michael Bendavid (Strategic Research), Isabelle Fabry (ActFuture), Lambert Lagrevol (Enov) et Nicolas Fieulaine.

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 1)

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 1)

Avec la pandémie Covid-19, les entreprises comme les individus doivent composer avec le doute. Nous savons certes qu’il y aura un "après Covid-19 », mais avec un mix bien difficile à imaginer entre les effets de « retour à la normale » et des évolutions majeures par rapport au monde d’avant. Comment les entreprises et leurs marques peuvent-elles s’adapter à ce contexte ? Comment peuvent-elles anticiper et se préparer à ce monde et aux consommateurs d’après ? Avec quel prisme d’observation et d’analyse pour action ? et quels outils ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet une première série de points de vue, avec les interviews de Dominique Levy (BVA), Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research) et Anne-Sophie Damelincourt (Blue Lemon Insight & Strategy)

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? (volet 1)

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? (volet 1)

Etudes Marketing ? Market Research ? Consumer Insight ? Ce sont les libellés les plus couramment utilisés pour une fonction à l’évidence plurielle et en pleine transformation.

Quel est donc le devenir de cette fonction ? Va-t-elle perdre du terrain comme certains le craignent ou le prédisent, face à la « concurrence » d’autres métiers en plein boom ? Ou bien au contraire trouver un nouveau souffle en sachant évoluer ou même muter pour profiter des opportunités qui s’ouvrent à elle ? Et si oui comment ?

Avec les interviews d'Isabelle Herbert-Collet (Orange), Emmanuel Malard (Samsung Electronics France), et Mary Le Gardeur (Mix & Match)

De la détection des tendances à l’innovation réussie : mode d’emploi

De la détection des tendances à l’innovation réussie : mode d’emploi

Saisir l’air du temps pour détecter des tendances - et des besoins souvent encore latents chez les consommateurs - , en tirer des pistes d’innovation sur des terrains encore vierges, et prendre ainsi une superbe avance sur ses concurrents… Voilà qui ressemble à un rêve pour le marketeur ! Hélas, le chemin menant de la théorie à la réalité et au succès n’a rien d’une évidence, nombre de pistes finissant au placard ou se soldant par de beaux échecs..

Quels sont donc les bons réflexes, les bests practices ? Quelles voies nouvelles pourraient emprunter les entreprises pour se donner les meilleures chances de réussite ?

Avec les interviews de Ludovic Bajard (Uptowns/BVA), Inès Bizot et Ilana Dupeyron (June Marketing) et Catherine Schutz (Repères).

Comment bien piloter sa marque à l’ère du digital ? (volet 1)

Comment bien piloter sa marque à l’ère du digital ? (volet 1)

Le pilotage des marques repose sur quelques grandes règles immuables. Mais, depuis une vingtaine d'années, le numérique a chamboulé beaucoup de choses, au point qu'il n'est guère évident pour les directions de marque d'adapter leur pilotage, d'intégrer les évolutions les plus structurantes sans prendre le risque de la sortie de route … ou de l'épuisement !

Dans ce contexte, quelles sont donc les clés pour piloter efficacement sa marque aujourd'hui, à la fois sur le plan « philosophique »- celui des grands principes-, et sur la question des outils « études » ?

Avec les interviews de Amaury de Beaumont (MetrixLab), Céline Grégoire et Sylvie Lasoen (AddingLight), Benoit Parraud et Sylvie Le Tadic (Future Thinking).

Agilité et études marketing : mode d’emploi (volet 2)

Agilité et études marketing : mode d’emploi (volet 2)

L'agilité est une notion omniprésente dans les réflexions et les échanges, au sein des entreprises et des sociétés qui les accompagnent.

Ne s'agit-il que d'un buzz-word assez vide de sens ? Ou bien d'un impératif parmi les plus structurants qui soient, en particulier pour l'univers des études et de l'intelligence marketing ? Et si oui, en quoi ? Et comment doit-il être négocié de sorte à éviter les embuches potentielles, et être réellement vecteur d'efficacité ?

Avec les interviews de Nathalie Perrio-Combeaux et Patrick Van Bloeme (ITWP), Lambert Lagrevol (Enov) et Aurélie Bouillot (Stratégir-WSA)

Agilité et études marketing : mode d’emploi (volet 1)

Agilité et études marketing : mode d’emploi (volet 1)

L’agilité s’impose comme un impératif à tous les étages et dans toutes les directions des entreprises… Et les études n’y échappent pas !

Mais encore ? Comment définir ce qu’est l'agilité et la façon dont ce besoin - ou même cette exigence - se manifeste ? Comment doit-elle être mise en oeuvre ? Quelles sont les implications pour les équipes études et les instituts ?

Cet impératif n'induit-il pas des risques et, si oui, comment les éviter ?

Avec les interviews de Guillaume Roussel (Orange), Catherine Shutz-Bussat (Repères) et Marc Papanicola (Insighquest)

Peuple vs élites : les études en question ?

Peuple vs élites : les études en question ?

La crise des Gilets Jaunes est régulièrement décryptée comme le signe de plus d’une déconnexion entre une élite — celle des décideurs politiques ou économiques — et le peuple ou les consommateurs (ou même les salariés, avec le procès en cours des ex-dirigeants de France Télécom).

Mais les études n’ont-elles pas précisément vocation à être le trait d’union entre les uns et les autres ? Sont-elles donc au moins en partie en cause ? Et quelles options leur permettraient de mieux jouer ce rôle d’intermédiaire ?

Avec les interviews de Véronique Langlois et Xavier Charpentier (FreeThinking), Diouldé Chartier (DCap Research) et Rémy Oudghiri (SocioVision)