LE DOSSIER DU MOIS

Panels online, réseaux sociaux, téléphone,… : quelles sources pour les études aujourd’hui et demain ? (volet 1)

2 Mar. 2021 | Dossiers du mois

Quelles sources pour les études marketing ? Dossier

Voilà un choix auquel les professionnels des études marketing sont systématiquement confrontés : quelle source utiliser, en particulier pour les investigations quantitatives ? La réponse varie selon les contextes des projets, mais aussi en fonction des évolutions de la technologie et de la société. Les panels on-line dominent aujourd’hui la scène face au téléphone, qui n’a peut-être pas dit son dernier mot. Et des solutions alternatives progressent, avec l’usage des réseaux sociaux…

Quel état des lieux peut-on faire ? Quelles sont les tendances les plus vraisemblables ? Et comment les market researchers peuvent en tirer le meilleur parti ?

Nous vous proposons une première série de points de vue pour alimenter cette réflexion, avec les interviews de Raphaël Clave (Dynata), Jérémy Lefebvre (Episto) et Alexis Bonis (B3TSI)

Partager

Découvrez nos précédents dossiers du mois

Comment concilier agilité et hauteur stratégique ?

Comment concilier agilité et hauteur stratégique ?

Comment contribuer à l’agilité des équipes marketing des entreprises et apporter, en même temps, la hauteur stratégique dont elles ont besoin ?

Cette question résume la grande gageure à laquelle sont confrontés aujourd’hui les professionnels des études et du market research. Qu’ils travaillent côté annonceurs, ou bien au sein des instituts et des agences. Quelles sont donc les meilleures options pour concilier ces impératifs, sous l’angle théorique ou pratico-pratique ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de points de vue sur ce thème, avec les interviews d’Aurélie Plessier et Nathalie Vidor (June Marketing), Judith Roucairol (L’Oréal France) et Maria Di Giovanni (Sorgem Advance)

Les émotions des consommateurs :comment les capter pour action ?

Les émotions des consommateurs :
comment les capter pour action ?

L’importance des composantes émotionnelles dans les décisions des consommateurs est aujourd’hui un fait acquis. Au moins en théorie…

Mais, en pratique, la capture de ces données soulève un challenge : comment faire en sorte que celles-ci — et leur analyse — soient aussi explicites et précises que possible pour action ? Quels partis-pris et quelles méthodologies permettent d’aller dans ce sens ? Et quels sont les pièges à éviter, ou les fausses bonnes idées ?

Nous vous proposons de découvrir une nouvelle série de points de vue sur ce thème, avec les interviews de Catherine Schutz (Repères) et Sylvie Daquin (UPSA), Mélanie Berger (Impact Mémoire) et Diouldé Chartier (D’Cap Research)

Le tracking de marque : un outil à réinventer ?

Le tracking de marque : un outil à réinventer ?

Le brand tracking fait partie des dispositifs quasi-incontournables pour les marques. Mais il génère souvent une bonne dose d’insatisfaction, avec trop peu de pistes pour action au regard des budgets qui lui sont dédiés. « Vendre un tracking à un client, c’est le meilleur moyen de le perdre ! » avait même coutume de dire une star des études marketing.

Faut-il accepter cette fatalité ou repenser ces dispositifs ? Et si oui comment ? Selon quels grands principes et quels partis-pris ?

Nous vous proposons de découvrir les points de vue de Marie Annequin et Hélène Pavlidis (MetrixLab), Emmanuelle Exilie (Enov) et Michael Bendavid (Strategic Research)