LE DOSSIER DU MOIS

Faut-il dynamiter les baromètres de satisfaction ? (volet 2)

17 Juin. 2019 | Dossiers du mois

Si les baromètres de satisfaction se sont massivement diffusés au sein des entreprises, ils sont néanmoins fortement challengés par les équipes aujourd’hui. Leur remise en cause tient à de multiples raisons, dont la multiplication des alternatives permettant de faire remonter les perceptions des clients. De fait, les équipes Etudes se retrouvent souvent à devoir gérer un beau casse-tête…

Faut-il donc céder à la tentation de la dynamite, et passer à des solutions radicalement nouvelles ? Résister à des changements dont la pertinence se discute ? Ou bien repenser ces outils, et si oui, selon quels principes ?

Avec les interviews de Thierry Backer et Benoit Rolland (Harris Interactive), Pascal Ferrero (Enov). Et, côté annonceur, la vision de Laure Guiter et Thierry Vallaud (Groupe Pro BTP)

Partager

Découvrez nos précédents dossiers du mois

Comment réussir ses études – et son marketing – sur le marché chinois ? (volet 1)

Comment réussir ses études – et son marketing – sur le marché chinois ? (volet 1)

La Chine constitue une énorme opportunité pour les marques occidentales, notamment pour les grands acteurs français. Mais elle est aussi synonyme d’un formidable challenge tellement ce pays est « à part »…

Quelles sont donc les clés les plus essentielles pour bien l’appréhender et plus largement y réussir son marketing, à la fois sous l’angle des méthodes et des composantes culturelles à intégrer ? Et quelles sont les erreurs majeures à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de points de vue sur ce thème avec les interviews d’Anne-Cécile Guillemot (Dynvibe), Elisabeth Candau (Toluna – Harris Interactive) et de Vladimir Djurovic et Irene Chen (Labbrand)

Quelles études pour les marques à l’ère du digital, des réseaux sociaux et des influenceurs ? (volet 2)

Quelles études pour les marques à l’ère du digital, des réseaux sociaux et des influenceurs ? (volet 2)

À l’évidence, le digital a bouleversé les règles du jeu pour les marques dans tous les compartiments, de l’innovation à la distribution en passant par la communication. Avec plus de pouvoir pour les consommateurs, mais aussi un rôle majeur pour de nouveaux acteurs, sur les réseaux sociaux et dans les entreprises.

Dans ce contexte, comment les marques peuvent-elles limiter les risques qu’induit cette révolution, et exploiter au mieux les opportunités qu’elle ouvre ? Avec quels prismes et quelles études ?

Nous vous proposons de découvrir une seconde série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Philippe Llewellyn et Dorothée Kopp (Uptowns), Daniel Bô (QualiQuanti) et Georges Lewi (Valomarques).

Quelles études pour les marques à l’ère des réseaux sociaux et des influenceurs ? (volet 1)

Quelles études pour les marques à l’ère des réseaux sociaux et des influenceurs ? (volet 1)

La digitalisation et l’explosion de l’usage des réseaux sociaux ont radicalement chamboulé les relations entre marques et consommateurs. Avec une forte prise de pouvoir de ces derniers, mais aussi de ces nouveaux acteurs clés que sont les influenceurs.

Dans ce contexte, quels sont les éclairages prioritaires pour les marques, que ce soit pour limiter les risques ou se donner les meilleures opportunités ? Au service de quelle logique d’action ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Claire Boudet (OpinionWay), Sarah Laurier (Deep Opinion – Groupe Ifop) et Laurent Delbecq (The Social Wire / Semantiweb Group)