LE DOSSIER DU MOIS

Etudes marketing et do-it-yourself : pour le meilleur ou pour le pire ? (volet 1)

9 Mar. 2018 | Dossiers du mois

La pratique du DiY a spectaculairement progressé dans le domaine des études, comme en atteste les chiffres de notre baromètre. Le phénomène n’a rien d’anodin. Il peut être appréhendé comme un risque : celui que la commoditisation des études et la recherche des économies à tout prix mènent à une forte dégradation de la qualité. Mais il peut aussi préfigurer une nouvelle ère pour les études, avec de nouveaux modes de fonctionnement entre annonceurs et instituts. Quelles sont donc les meilleures options à prendre sur cet enjeu ? Quels sont les risques et les écueils à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet les points de vue de Guillaume Roussel (Orange), Stéphanie Passareira (Init) et Christophe Ralle (Ysthad)

Partager

Une paupérisation et une ouverture…

Une paupérisation et une ouverture…

Et si le développement du do-it-yourself chez les annonceurs était un phénomène réellement ambivalent : à la fois le signe d’une spirale allant dans le sens d’une paupérisation des études marketing — dans laquelle les instituts aurait leur part ...
Le challenge des Directions Etudes

Le challenge des Directions Etudes

Si le DiY appliqué aux études marketing— qui peut prendre des formes extrêmement variées — apporte de vraies réponses à de vrais besoins au sein des entreprises, il est aussi synonyme d’un risque à ne pas négliger : celui de casser la capacité à
Gâchis ou gagnant-gagnant ?

Gâchis ou gagnant-gagnant ?

A l’évidence, le do-it-yourself est une réalité déjà bien présente dans les études de satisfaction, en particulier pour les mesures à chaud, et elle ne fera sans doute que se renforcer. Mais aux yeux de Stéphanie Passareira, DGA d’Init, selon ce

Découvrez nos précédents dossiers du mois

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 2)

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 2)

De jour en jour, l'après Covid-19 se confirme pour les entreprises et leurs équipes marketing comme étant une formidable énigme. Ou, au choix, comme un sacré casse-tête ! Mais l'inaction ou l'indécision ne sont guère envisageables, et la réflexion s'impose pour optimiser la pertinence des choix à entreprendre. Quelles sont donc les hypothèses les plus vraisemblables sur lesquelles travailler ? Quels sont les réflexes, les outils ou les démarches les plus judicieuses à adopter. Et, à contrario, quels sont les pièges à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet une nouvelle série de points de vue, avec les interviews de Michael Bendavid (Strategic Research), Isabelle Fabry (ActFuture), Lambert Lagrevol (Enov) et Nicolas Fieulaine.

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 1)

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 1)

Avec la pandémie Covid-19, les entreprises comme les individus doivent composer avec le doute. Nous savons certes qu’il y aura un "après Covid-19 », mais avec un mix bien difficile à imaginer entre les effets de « retour à la normale » et des évolutions majeures par rapport au monde d’avant. Comment les entreprises et leurs marques peuvent-elles s’adapter à ce contexte ? Comment peuvent-elles anticiper et se préparer à ce monde et aux consommateurs d’après ? Avec quel prisme d’observation et d’analyse pour action ? et quels outils ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet une première série de points de vue, avec les interviews de Dominique Levy (BVA), Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research) et Anne-Sophie Damelincourt (Blue Lemon Insight & Strategy)

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? (volet 1)

Quel devenir pour la fonction ‘Etudes’ chez l’annonceur ? (volet 1)

Etudes Marketing ? Market Research ? Consumer Insight ? Ce sont les libellés les plus couramment utilisés pour une fonction à l’évidence plurielle et en pleine transformation.

Quel est donc le devenir de cette fonction ? Va-t-elle perdre du terrain comme certains le craignent ou le prédisent, face à la « concurrence » d’autres métiers en plein boom ? Ou bien au contraire trouver un nouveau souffle en sachant évoluer ou même muter pour profiter des opportunités qui s’ouvrent à elle ? Et si oui comment ?

Avec les interviews d'Isabelle Herbert-Collet (Orange), Emmanuel Malard (Samsung Electronics France), et Mary Le Gardeur (Mix & Match)