LE DOSSIER DU MOIS

Les études socio-culturelles servent-elles encore à quelque chose ? (volet 2)

2 Déc. 2020 | Dossiers du mois

Quelle place pour les études socio-culturelles ?

C’est un fait, les études socio-culturelles passent assez souvent au second plan des priorités pour les équipes market-research ou consumer-insight des entreprises. Et il faut bien sûr voir derrière ce phénomène un besoin clair de leur part, celui de partager des éclairages aussi immédiatement actionnables que possible…

Mais n’y a-t-il pas un vrai risque pour les marques à sous-estimer l’importance de ce prisme, surtout par les temps qui courent ? Et n’existe-t-il pas des options permettant de renforcer l’opérationnalité de ces inputs, en visant l’efficacité avant tout ?

Nous vous proposons de découvrir, suite à notre premier volet, les points de vue de Dominique Suire (Stratégir), Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research), Inès Bizot et Ilana Dupeyron (June Marketing)

Partager

Découvrez nos précédents dossiers du mois

Les 6 tendances clés pour les études marketing en 2021 – Résultats du baromètre MRNews – Callson

Les 6 tendances clés pour les études marketing en 2021 – Résultats du baromètre MRNews – Callson

Quelle politique budgétaire les entreprises ont-elles adoptée en 2021 en matière d’études marketing ? Quels thèmes ont-elles priorisés ? Quels choix techniques se sont imposés, que ce soit en mode macro ou en rentrant plus dans le détail de la boîte à outils des market researchers ? Observe-t-on un retour aux pratiques et aux équilibres antérieurs à la pandémie du Covid-19, ou bien certaines évolutions sont-elles au contraire entérinées ?

Ce sont les questions auxquelles nous avons tenté d’apporter un éclairage via une version spéciale de notre baromètre MRNews / Callson, avec l’interrogation de 200 responsables Etudes – Insight côté annonceurs.

Comment concilier agilité et hauteur stratégique ?

Comment concilier agilité et hauteur stratégique ?

Comment contribuer à l’agilité des équipes marketing des entreprises et apporter, en même temps, la hauteur stratégique dont elles ont besoin ?

Cette question résume la grande gageure à laquelle sont confrontés aujourd’hui les professionnels des études et du market research. Qu’ils travaillent côté annonceurs, ou bien au sein des instituts et des agences. Quelles sont donc les meilleures options pour concilier ces impératifs, sous l’angle théorique ou pratico-pratique ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de points de vue sur ce thème, avec les interviews d’Aurélie Plessier et Nathalie Vidor (June Marketing), Judith Roucairol (L’Oréal France) et Maria Di Giovanni (Sorgem Advance)

Les émotions des consommateurs :comment les capter pour action ?

Les émotions des consommateurs :
comment les capter pour action ?

L’importance des composantes émotionnelles dans les décisions des consommateurs est aujourd’hui un fait acquis. Au moins en théorie…

Mais, en pratique, la capture de ces données soulève un challenge : comment faire en sorte que celles-ci — et leur analyse — soient aussi explicites et précises que possible pour action ? Quels partis-pris et quelles méthodologies permettent d’aller dans ce sens ? Et quels sont les pièges à éviter, ou les fausses bonnes idées ?

Nous vous proposons de découvrir une nouvelle série de points de vue sur ce thème, avec les interviews de Catherine Schutz (Repères) et Sylvie Daquin (UPSA), Mélanie Berger (Impact Mémoire) et Diouldé Chartier (D’Cap Research)