LE DOSSIER DU MOIS

Social listening : best practices et pièges à éviter (volet 2)

21 Déc. 2022 | Dossiers du mois

Dossier Social Listening et Etudes Marketing

Vu de loin, le Social Listening peut apparaître comme un compartiment un peu restreint dans l’univers des études marketing. Mais dès que l’on y regarde de plus près, l’impression s’inverse radicalement ! Il est même difficile de ne pas être surpris par la variété des problématiques pouvant être adressées via ces approches, et par celle des profils de ses spécialistes.

Quelles sont donc les applications les plus enthousiasmantes et/ou à plus forte valeur de cet outil ? Et quelles clés faut-il intégrer pour en avoir le meilleur usage possible ?

Nous vous proposons une nouvelle série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Virginie Barbieri (SemantiWeb), Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research) et Jocelyn Munoz (Deep Opinion)

Partager

Découvrez nos précédents dossiers du mois

Quelles études marketing pour prendre dix ans d’avance sur ses concurrents ?

Quelles études marketing pour prendre dix ans d’avance sur ses concurrents ?

Prendre une avance substantielle sur ses concurrents est sans doute le rêve de nombreux dirigeants et directeurs marketing. Nul n’étant jamais à l’abri, a contrario, du cauchemar de voir son entreprise définitivement « larguée », comme en attestent quelques cas emblématiques…

Mais comment construire cette supériorité ou éviter le pire ? Faut-il prier pour avoir l’intuition d’un Steve Jobs ou d’un Jeff Bezos ? Ou bien existe-t-il des réflexes méthodologiques, des outils d’études marketing ou plus largement des démarches de réflexion qui apporteraient une véritable aide en ce sens ? Et si oui lesquels ?

Nous vous proposons une première série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Michael Bendavid (Strategic Research), Florence Hussenot (Adwise), et Céline Grégoire (AddingLight)

Hybridation et études marketing : best practices (volet 2)

Hybridation et études marketing : best practices (volet 2)

L’hybridation occupe à l’évidence beaucoup de place dans les échanges entre professionnels du market research. Peut-être parfois trop, au risque de l’effet tarte à la crème…

Et s’il y avait pourtant de vraies bonnes raisons à une telle présence ? Et si ce principe ouvrait radicalement le champ du possible pour les études marketing, tant pour renforcer la pertinence des insights que pour optimiser l’économie des systèmes d’information ?

En mode suite à notre 1er volet, nous vous proposons une nouvelle série de réflexions et témoignages sur ce thème, avec les interviews de Jérémy Lefebvre (Episto), Olivia Teng (Metrixlab), Elodie-Anne Gandelin et Pierre Doignies (Audirep)

Hybridation et études marketing : best practices

Hybridation et études marketing : best practices

Le principe consistant à hybrider les approches études et les données n’a rien de neuf. Mais il s’impose quasiment comme un impératif aujourd’hui. Parfois trop sans doute, avec le risque d’engendrer des dispositifs inutilement complexes et coûteux…

Mais il peut aussi et surtout se traduire par des combinaisons — simples ou audacieuses — particulièrement « smart » et puissantes, conciliant la richesse des éclairages et une astucieuse économie des moyens déployés.

Nous vous proposons une première série de points de vue sur ce thème, avec les interviews et témoignages d’Inès Bizot et Aurélie Plessier (June Marketing), Philippe Le Magueresse (OpinionWay), Gaëlle Chevallier, Ludovic Bajard et Alain Klapisz (BVA / Uptowns / Groupe Renault)