VU, LU & ENTENDU

Les Français face à la pandémie #2 – Cartographie et peurs

22 Mai. 2020 | Vu, lu, entendu

Partager

Si la crise du Covid-19 affecte moult secteurs d’activité, elle n’épuise en rien la curiosité des professionnels des études ! Elle l’attise même, comme en témoigne le nombre d’investigations mises en oeuvre par les instituts, pour répondre à des besoins bien spécifiques, mais aussi pour partager largement des données d’études, disponibles en libre accès. Nous mettons cette fois-ci la loupe sur un projet particulièrement conséquent (plus de 4000 Français interrogés par vague), réalisé par Arcane Research en partenariat avec l’EHESP et Showhere, et dont les résultats sont présentés autour de 3 volets.

ARCANE Research a mis gratuitement ses ressources en oeuvre au service d’un dispositif ambitieux, ayant vocation à fournir aux décideurs publics et privés des données leur permettant d’affiner leur discours de communication auprès des Français en période épidémique. L’institut a pris l’option d’apporter son soutien à l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique), et notamment à Jocelyn Raude, Maître de conférences en psychologie sociale, chercheur à l’Unité des Virus Emergents, l’objectif de la collaboration étant de tester un modèle psychosociologique conçu pour comprendre et prédire la réaction des populations aux risques infectieux en situation épidémique. Un autre parti-pris important du dispositif est de s’appuyer sur un panel suffisamment large (plus de 4000 répondants) pour permettre une analyse régionale, en confrontant les réponses des participants aux données épidémiologiques provenant de Santé Public France. Ces travaux sont réalisés en partenariat avec par Showhere, une société experte en géostatistique. 

Les résultats du 1er volet sont disponibles ici :

Covid19 arcane volet1 from Market Research News

Ils livrent de nombreux éclairages sur les conditions du confinement des Français, avec des éléments objectifs pour ce qui est du logement, de leur situation professionnelle et économique pendant cette période si particulière, ainsi que sur leur santé. Ils indiquent en outre quelles ont été leur perception de la pandémie, des informations autour du Covid-19 et des actions de l’état, ainsi que les comportements qu’ils ont adoptés, que ce soit sur le plan sanitaire ou plus largement sur leur vie quotidienne. Ils permettent enfin d’appréhender leur vision du futur, en particulier sur les habitudes qu’ils imaginent conserver, et aussi une mesure de leur niveau de crainte d’une reprise de l’épidémie à l’occasion du déconfinement. Une crainte massivement partagée puisqu’elle concerne 81% des Français !

Le volet 2, dont les résultats sont là également disponibles en libre accès (voir ci-dessous), apporte lui une représentation très parlante sur les comportements et perceptions des Français, avec des cartographies départementales.

Covid19 arcane volet2 from Market Research News

Ces cartographies permettent de visualiser la diffusion du port du masque en public, qui a été adopté (régulièrement ou ponctuellement) par 54% des Français, et ce de façon assez homogène sur l’ensemble des départements. La proportion de personnes sorties au moins une fois par semaine durant le confinement est un peu moins homogène, avec un maximum de 56% pour les Hauts-Savoyards et un minimum de 35% pour l’Eure (la moyenne nationale). La disparité est assez marquante sur la qualité du vécu du confinement, la Haute-Savoie se distinguant là encore avec un taux record, les plus bas étant obtenus par la Somme, la Mayenne et la Sarthe. Elle est encore plus frappante pour ce qui est du niveau de peur vis-à-vis du Covid, particulièrement faible dans des départements comme la Corrèze, les Landes et les Pyrénées Atlantiques, et qui atteint en revanche son maximum dans la Sarthe et le Loir-et-Cher, qui se trouvent être parmi les moins touchés au regard du taux de décès / habitants. Les résultats du 3ème volet seront livrés très prochainement.Ces cartographies permettent de visualiser la diffusion du port du masque en public, qui a été adopté (régulièrement ou ponctuellement) par 54% des Français, et ce de façon assez homogène sur l’ensemble des départements. La proportion de personnes sorties au moins une fois par semaine durant le confinement est un peu moins homogène, avec un maximum de 56% pour les Hauts-Savoyards et un minimum de 35% pour l’Eure (la moyenne nationale). La disparité est assez marquante sur la qualité du vécu du confinement, la Haute-Savoie se distinguant là encore avec un taux record, les plus bas étant obtenus par la Somme, la Mayenne et la Sarthe. Elle est encore plus frappante pour ce qui est du niveau de peur vis-à-vis du Covid, particulièrement faible dans des départements comme la Corrèze, les Landes et les Pyrénées Atlantiques, et qui atteint en revanche son maximum dans la Sarthe et le Loir-et-Cher, qui se trouvent être parmi les moins touchés au regard du taux de décès / habitants. Les résultats du 3ème volet seront livrés très prochainement.


 POUR ACTION  

• Echanger avec l’interlocuteur : @ Hervé Guingant

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Tenez-vous régulièrement informé de notre actualité et de nos prochains articles en vous inscrivant à notre newsletter.